BETTY

de Claude-Inga Barbey
Une création de Claude-Inga Barbey,
Doris Ittig et Pierre Mifsud

Du 31 mai au 12 juin 2011

Mise en scène
Pierre Mifsud
assisté de
Lucien Rouiller

Avec
Claude-Inga Barbey
Doris Ittig
Pierre Mifsud

Scénographie, image
Matthias Brügger

Chargé de production
David Chassot

Avant de devenir un spectacle, Betty a été une émission de radio née de la complicité entre les comédiennes Doris Ittig et Claude-Inga Barbey, et diffusée deux années durant sur la RSR/La Première.
Donc après Betty à la radio voici Betty au théâtre, mais c’est toujours Betty chez sa psy Jacqueline, et au fil des séances l’on se demande qui soigne qui ?
Patiente dans la cinquantaine, Betty s’épanche sur le divan : sa solitude, sa ménopause, internet, son poids, ses superstitions, sa généalogie, ses addictions…
Quant aux réponses de Jacqueline, elles sont aussi diverses et farfelues que possible : jeux de rôles, marionnettes, tarots, etc…
Seulement un jour Betty décide d’arrêter sa thérapie et cette idée est totalement insupportable à Jacqueline qui a besoin d’elle. Jacqueline met alors en place des stratégies pour déstabiliser sa patiente…
Le troisième larron, c’est l’homme de l’histoire, le joker, (Pierre Mifsud), qui joue à la fois le collègue de Jacqueline, sa mère, un patient obsessionnel, un vendeur en parfumerie, un décorateur d’intérieur, et qui à la fin s’avérera être un abuseur, un manipulateur, bref un type dangereux, qui les sortira de ce bourbier.

Extraits presse

Betty :  Je suis désolée je suis en retard ce matin.
La psy : Les gens qui arrivent en retard sont des agressifs, ceux qui arrivent à l’heure des obsessionnels, et ceux qui sont en avance des angoissés. Vous voyez, vous faites des progrès…

Betty : Je suis énervée ce matin parce que … je ne sais pas, ça sert à rien, je ne sais pas pourquoi je viens, il ne se passe rien, ça change rien, c’est toujours… bref. Je suis allée m’acheter un maillot de bain hier. C’est affreux. Je ne sais pas si vous êtes allée dans ces cabines d’essayage, dans les grands magasins. Avec ces néons… faites une dépression quand vous sortez !
La psy :  Moi, j’ai envie de dire que vous avez enfin envie de vous occuper de vous-même. Ça c’est un point positif.
Betty :  Oui, mais je ne sais pas si ça m’aide.

Mardi, mercredi, et vendredi à 20h
Jeudi, samedi 19h
Dimanche à 18h
Relâche le lundi

Dès 12 ans

149181-logo_le_programme