LA BÂTIE AU LOUP

HATE / LAETITIA DOSCH
SUMMERLESS / AMIR REZA KOOHESTANI
CONFÉRENCE DE CHOSES / 2B COMPANY
21 PORNOGRAPHIES / METTE INGVARTSEN

Du 31 août au 13 septembre 2018

LA BÂTIE AU LOUP

HATE
LAETITIA DOSCH

SUMMERLESS
AMIR REZA KOOHESTANI

CONFÉRENCE DE CHOSES
2B COMPANY

21 PORNOGRAPHIES
METTE INGVARTSEN

Du 31 août au 13 septembre 2018

HATE
Laetitia Dosch (CH)

Elle cavale Laetitia Dosch : des plateaux de cinéma où elle rayonne aux scènes théâtrales où elle explose, elle laisse un souvenir puissant. Aujourd’hui, elle crée HATE, duo qu’elle partage avec… un cheval. Côte à côte, la femme et la bête s’ignorent, s’apprivoisent, se parlent aussi. L’artiste raconte ses doutes et son époque, les douceurs et les espoirs ; l’écriture est personnelle et impressionniste. Un conte poétique qui questionne l’égalité entre les êtres, plutôt malin par les temps qui courent !

Vendredi 31 août, 21h
Samedi 1 septembre, 17h
Dimanche 2 septembre, 19h / Rencontre avec Laetitia Dosch à l’issue de la représentation
Lundi 3 septembre, 21h

SUMMERLESS
Amir Reza Koohestani (IR)

Amir Reza Koohestani est de retour à La Bâtie avec Summerless, dernier volet de sa trilogie dont les deux premiers ont été acclamés au Festival. Quelle joie !

Face à nous, une cour d’école, espace scénique où vont s’imbriquer les vies de trois personnes – un peintre, une surveillante et une jeune mère – au cours des neuf mois de travaux de la cour. Autour d’un synopsis d’une relative simplicité, l’Iranien articule finement les enjeux universels de l’intime avec ceux liés à la réalité de la société iranienne.

Jeudi 6 septembre, 19h
Vendredi 7 septembre, 21h / Rencontre avec Amir Reza Koohestani à l’issue de la représentation
Samedi 8 septembre, 19h

Durée : env. 70′

CONFÉRENCE DE CHOSES (ÉPISODE 7)
2b company (CH)

Conférence de choses, c’est un torrent de connaissances bigarrées égrené en 53,33 minutes par le truculent Pierre Mifsud, qui discourt du bison à la Reine Margot, compte ses œufs avec Woody Allen, rebondit de Descartes au bonbon Haribo. Géniales déambulations au cœur du savoir encyclopédique participatif contemporain, ces conférences enroulent un sujet sur un autre avec une frénésie obsessionnelle et sont des bouffées d’air frais : revigorantes, virtuoses et ludiques. Cerise sur le gâteau, on en sort moins bête.

Lundi 10 septembre, 19h

Durée : env. 53′

21 PORNOGRAPHIES
Mette Ingvartsen (DK)

Mette Ingvarsten questionne les liens entre sexualité et politique, vie privée et espace public. Avec 21 pornographies, elle se jette dans l’arène avec un solo musclé qui mêle inspirations littéraires et cinématographiques. La chorégraphe déroule l’histoire du porno à travers une exploration d’actions physiques qui mettent en lumière la place du désir dans nos vies quotidiennes. Avec audace, humour et une bonne dose de Ferrero Rocher, Mette secoue le cocotier et dérange tout autant qu’elle fascine.

Mercredi 12 septembre, 21h
Jeudi 13 septembre, 21h

Durée : 65′

Déconseillé aux moins de 18 ans
Attention ce spectacle comporte une séquence de deux minutes d’effets stroboscopiques

⚠︎ Horaires spéciaux

⚠︎ Horaires spéciaux

HATE
Laetitia Dosch (CH)

Elle cavale Laetitia Dosch : des plateaux de cinéma où elle rayonne aux scènes théâtrales où elle explose, elle laisse un souvenir puissant. Aujourd’hui, elle crée HATE, duo qu’elle partage avec… un cheval. Côte à côte, la femme et la bête s’ignorent, s’apprivoisent, se parlent aussi. L’artiste raconte ses doutes et son époque, les douceurs et les espoirs ; l’écriture est personnelle et impressionniste. Un conte poétique qui questionne l’égalité entre les êtres, plutôt malin par les temps qui courent !

Vendredi 31 août, 21h
Samedi 1 septembre, 17h
Dimanche 2 septembre, 19h / Rencontre avec Laetitia Dosch à l’issue de la représentation
Lundi 3 septembre, 21h

SUMMERLESS
Amir Reza Koohestani (IR)

Amir Reza Koohestani est de retour à La Bâtie avec Summerless, dernier volet de sa trilogie dont les deux premiers ont été acclamés au Festival. Quelle joie !

Face à nous, une cour d’école, espace scénique où vont s’imbriquer les vies de trois personnes – un peintre, une surveillante et une jeune mère – au cours des neuf mois de travaux de la cour. Autour d’un synopsis d’une relative simplicité, l’Iranien articule finement les enjeux universels de l’intime avec ceux liés à la réalité de la société iranienne.

Jeudi 6 septembre, 19h
Vendredi 7 septembre, 21h / Rencontre avec Amir Reza Koohestani à l’issue de la représentation
Samedi 8 septembre, 19h

Durée : env. 70′

CONFÉRENCE DE CHOSES (ÉPISODE 7)
2b company (CH)

Conférence de choses, c’est un torrent de connaissances bigarrées égrené en 53,33 minutes par le truculent Pierre Mifsud, qui discourt du bison à la Reine Margot, compte ses œufs avec Woody Allen, rebondit de Descartes au bonbon Haribo. Géniales déambulations au cœur du savoir encyclopédique participatif contemporain, ces conférences enroulent un sujet sur un autre avec une frénésie obsessionnelle et sont des bouffées d’air frais : revigorantes, virtuoses et ludiques. Cerise sur le gâteau, on en sort moins bête.

Lundi 10 septembre, 19h

Durée : env. 53′

21 PORNOGRAPHIES
Mette Ingvartsen (DK)

Mette Ingvarsten questionne les liens entre sexualité et politique, vie privée et espace public. Avec 21 pornographies, elle se jette dans l’arène avec un solo musclé qui mêle inspirations littéraires et cinématographiques. La chorégraphe déroule l’histoire du porno à travers une exploration d’actions physiques qui mettent en lumière la place du désir dans nos vies quotidiennes. Avec audace, humour et une bonne dose de Ferrero Rocher, Mette secoue le cocotier et dérange tout autant qu’elle fascine.

Mercredi 12 septembre, 21h
Jeudi 13 septembre, 21h

Durée : 65′

Déconseillé aux moins de 18 ans
Attention ce spectacle comporte une séquence de deux minutes d’effets stroboscopiques

149181-logo_le_programme