JE VAIS VOUS RACONTER UNE HISTOIRE DE BRIGANDS…

D’après Allan Ahlberg et des contes traditionnels

Une création du Théâtre du Loup

Du 20 mai au 12 juin 2005

Mise en scène, décor
Eric Jeanmonod

Avec
Bernard Escalon
Bill Holden
Thierry Jorand
Roberto Molo
Rossella Riccaboni
Sandro Rossetti
Marco Sierro

Et les enfants
Liv Burer Lehmann
Justine Grandjean
Lola Gregori
Adrien Zumthor.

Assistance mise en scène
Bernard Escalon
Musique, arrangements
Bill Holden et Marco Sierro
Lumières
Jean-Philippe Roy
Assistance lumières
Michel Guibentif
Chorégraphie
Rossella Riccaboni
Costumes
Florence Magni
Construction, technique, régie
Léah Babel, Michel Guibentif, Eric Jeanmonod, Toche
Accessoires
Miriam Kerchenbaum
Perruques, coiffures
Katrin Zingg
Diffusion
Catherine Burer Lehman
Accueil, promotion
Isabelle Sbrissa
Administration
Marc Piccand

… et même plusieurs histoires. Et pas seulement de brigands, de pirates ou de cavaliers noirs, mais aussi d’un petit garçon assez malin, d’une servante courageuse et de trois fillettes espiègles. Et pas seulement pour avoir la chair de poule et frissonner, mais aussi pour rire un bon coup et ne plus avoir peur d’avoir la trouille. Des histoires où l’on découvre comment le petit Antonio se moque des six brigands italiens qui l’ont enlevé dans la montagne (plus un brigand anglais égaré, et l’on verra que ce n’est pas une autre histoire).
Où l’on suit les mésaventures de la servante Jeanne, qui voudrait bien se marier mais surtout pas avec le terrifiant Homme en noir. Ou encore celles des trois soeurs Liva, Justina et Lola qui ne rêvent que de sorcières et de baguettes magiques.
Mais attention : là c’est du théâtre, pas un film ni un DVD, ni une cassette. C’est en vrai, sur une vraie scène, avec de vrais acteurs qui pètent le feu véritablement et crachent de vrais de vrais postillons !

“Spectacle tout public, adultes admis dès 7 ans”.
C’est par cette boutade qu’on définira le mieux le public à qui s’adressent ces histoires. 
Nous avons souvent créé au Loup des spectacles tout public sur la base de textes, pièces ou thèmes qui n’étaient pas, a priori, destinés au jeune public. Mais la lecture qu’on en faisait, la forme visuelle que l’on proposait les rendaient accessibles aux enfants.
Dans le cas présent, c’est plutôt l’inverse : tout indique que ces histoires de brigands sont écrites pour les enfants, avec des personnages de leur âge auxquels ils pourront s’identifier.
Mais il ne fait pas de doute que les adultes y trouveront plaisirs et matière à réflexion, repérant un monde plus complexe, des références culturelles, esthétiques, et s’amusant des allusions, des sous-entendus, des jeux de langage, etc. Dans une simplicité apparente et une langue concise, qui sont de règle dans tous les contes.

149181-logo_le_programme