LE ROI DES ENFANTS

d’après A. Cheng
Récit chinois contemporain
Traduction : Noël Dutrait

Une création du Théâtre du Loup

Du 29 avril au 15 mai 1992
à la Comédie de Genève

Réalisation
François Berthet, assisté de toute l’équipe
Peintures
Georges Schwizgebel
Décor
Eric Jeanmonod (avec remerciements à Jean-Claude Maret)
Lumière, réalisation du décor et régie
Guillaume Arlaud
Costume
Mireille Dessingy et Verena Dubach
Masques
Théâtre du Loup et Daging Sun
Avec
François Berthet, Franziska Kahl, Aloys Lolo, Eric Palandella, Georges Schwizgebel, Yaping Schwizgebel-Wang, Dequing Wen

Coproduction Comédie de Genève – Théâtre du Loup

Après le hall et la grande salle de la Comédie, vous êtes conviés dans la « salle des répétitions ». Le Loup présente une étape de son travail ; « work in progress » comme disent les Anglo-Saxons.
Le récit de A Cheng est limpide même si ce qu’il raconte n’est pas simple.
Comme les grands conteurs, Marquez, Carpentier, que le Loup a déjà mis en scène, A Cheng nous raconte le monde. Son monde, à son époque. C’est pourquoi, comme les baladins et saltimbanques du bon vieux temps, et avec nos moyens propres, nous avons voulu transmettre son récit.
Il n’est bien sûr pas d’une actualité aussi « brûlante » que les images de la boîte qui, dans les maisons, remplace la cheminée. Mais il est sûrement plus fort, plus véridique et plus amusant. Il y aura donc plusieurs conteurs, des images, de la musique…
Voilà. Et, comme A Cheng, si nous voulons arrêter chez nous la progression de l’analphabétisme, il faudra que nous nous posions modestement la question de savoir ce que sont les choses vraiment utiles à enseigner. Les enfants, eux, savent bien qu’en Chine, en Suisse ou ailleurs, il y a souvent beaucoup de brouillard sur le chemin de l’école.
François Berthet

149181-logo_le_programme