LES LUTTES INTESTINES

Conception et mise en scène
Adrien Barazzone
L’Homme de dos / Création

 

Du 29 avril au 14 mai 2017

Réalisation et photo Adrien Barazzone

Conception et mise en scène
Adrien Barazzone

Avec 
Marion Duval
Mélanie Foulon
David Gobet
Safi Martin Yé
Marius Schaffter

Collaboration artistique
Barbara Schlittler
Scénographie 
Gregory Brunisholz
Anaïde Davoudlarian
Costumes
Maria Muscalu
Assistante costumes
Julie Chenevard
Accessoiriste
Janice Siegrist
Création son 
Jérémie Conne
Création lumières
Benoît Théron
Administration 
Christèle Fürbringer

Co-production
L’Homme de dos
Théâtre du Loup

Soutiens
Ville de Genève
Loterie Romande
Fondation Leenaards
Fonds Mécénat SIG
Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG)
Les Amis de L’Homme de dos

«La justice reflète surtout ce que les juges ont mangé au petit-déjeuner», affirmait le philosophe américain Jerome Frank au début du XXe siècle. Les récentes découvertes scientifiques relatives au système digestif lui donne enfin raison. L’influence du microbiote intestinal sur notre comportement et nos humeurs est aujourd’hui établie. C’est lui qui nous conseille et nous guide en partie.

Nous n’avons pas « la peur au ventre » pour rien.

Entre gravité et malice, Les Luttes Intestines est une création de plateau, très librement inspirée de la lecture de La Bonne âme du Se-Tchouan de Bertolt Brecht et des récentes découvertes scientifiques relatives au système digestif. Les Luttes Intestines s’invitent dans ce lieu plastique et noueux pour attaquer nos systèmes de valeurs. Dans une Europe plombée par la crise, où la montée des nationalismes inquiète, le retour aux bonnes vieilles habitudes est un spectre que les extrêmes de tous bords agitent – un gros mot sur le bout de nos langues. Mais qu’est-ce qui est juste et bon ? Avons-nous besoin de valeurs ? Pourquoi pas du courage ?

Explorant notre intérieur, dans une sorte de G5 de l’intestin, L’Homme de dos se joue de nos dilemmes – exhibant nos peurs, nos élans et nos ferveurs, afin de mettre en perspective, avec panache, ce qui préside aux règles du vivre ensemble, notion servie aujourd’hui à toutes les sauces.

Mardi, jeudi et samedi à 19h
Mercredi, vendredi à 20h
Dimanche à 17h
Relâche lundi

Dès 14 ans 

149181-logo_le_programme